vignette-sonicsSonics Mastering

Sonics Mastering est un studio dédié au mastering audio professionnel pour CD audio Standard...

vignette-testEquipement Custom

Équipement audio professionnel modifié pour convenir aux spécifications particulières du mastering...

Appletop - Brave Mountains

Pochette de l'album Brave Mountains du groupe Appletop

Il y a quelque chose de profondément excitant, d’imparable et d’entêtant dans la power pop du trio Varois Appletop. En onze titres, « Brave Mountains » nous offre la leçon royale d’une musique que l’on aurait aimé entendre plus souvent ado, sans normes et sans frontières, à l’esthétique pop balancée entre pop-rock carrément fou et folk-pop pépère, allant même bien souvent explorer les sentiers plus rocailleux du noisy rock et du rock indé quitte à s’en sortir avec quelques éraflures. On est gentiment chahuté par ce all-in-one et comme un gamin un peu brusque, on en redemande encore ! « Smells like teen spirit ! » s’écrieraient les adeptes du grunge, et ils n’auraient pas tort un instant !

Loin de se cantonner à un genre, mais sans non plus faire les casse-cous, les trois sudistes, Pierre Cristofari (chant et guitare),

appletop-the-band

Olivier Cancellieri (chant et basse) et Nicolas Faou (batterie) prennent un malin plaisir à laisser s’exprimer une musique qui transpire sainement, qu'ils jouent les romantiques le soir sur la plage puis qu'ils dévalent les pentes à vive allure sur le longboard à l’aurore. Il y a un parfum d’innocence, de douce rébellion et finalement un peu de tendresse dans tout ça.

Brave Mountains, dans les faits, c’est le pied à écouter ! Trente minutes d’adrénaline indie-pop-rock entre Superchunk, Yuck (Daniel Blumberg, nous ne t’oublions pas !), Drenge et Dinosaur Jr.

Alors oui, avouons que notre trio de super héros (de la power pop) nous fait revivre le meilleur du rock alternatif américain et anglais. Toute cape dehors, on s’envole avec eux pour des ballades joyeuses, cheveux aux vents, moucherons plaqués sur les dents, et yeux écarquillés. Les pistes défilent, les riffs s’alignent avec un plaisir au beau fixe.

Brave Mountains est lancé par un « Headstrong » alléchant, avec ses phases mélodiques qui prennent du poil de la bête à chaque riff et ce chant qui colle à la tête comme ce stick UHU qu’on s’appliquait à déposer généreusement sur nos cahiers étant gosses. Et finalement, ça tient si bien qu’on se met à notre tour à chantonner à tue-tête des refrains yogourt improbables, mais quelle importance !
Puis il y a « Twenty-five », chanson décomplexée, pleine d’astuces, qui joue des ruptures et des reprises. L’ivresse commence à agir, on se laisse bercer par ce rock 90s sacrément bien ficelé, façon âge tendre et gueule de bois. Le jeu s’intensifie, on monte dans les tours.
Et puis c'est qu'il y a du potentiel, du tube à plein régime sur ce disque : un « Burning Land » enflammé par le soleil californien, l’aventureux « Johnny’s Theme » à la narration épique et rebelle, la hargne maitrisée de « Nebraska » et l’entraînant et chaleureux « Madonna In Love » teinté d’une romance adolescente.

Alors arrivé à la fin du disque, sur l’enthousiaste « Somehow We Got Lucky » qui a tout sauf envie de nous faire ses adieux, on est comme pris par l’irrésistible désir de repartir à l’aventure. Les terrains vallonnés de « Brave Mountains » ont un sacré charme et nul doute que si vous tentez l’expérience, vous en redemanderez également !

 

« Brave Mountains » d’Appletop est disponible depuis le 24 mars 2014 chez A Quick One Records.

iTunes


Masterisé par François Fanelli à Sonics Mastering