bandeau-sonics-mastering-fr

Piers Faccini - Between Dogs and Wolves

Publié le 26 septembre 2013

Une voix d'une puissante douceur sur des mélodies tout en clair-obscur, entre chien et loup. Jamais l'Anglo-Italien ne s'est fait plus intimiste.

4 

Les quatre albums précédents de l'Anglo- Italien des Cévennes portaient des titres affichant tour à tour l'imperceptible (Leave no trace, Two Grains of sand) et le panoramique (Tearing Sky, My wilder­ness). Sans d'ailleurs que leur contenu se ressente, à l'oreille nue, d'un tel écart. Piers Faccini est ce genre d'artiste complet (il peint aussi) que protège l'ascèse tranquille d'un artisan : remettre chaque fois sur le métier le même ouvrage. Répéter mieux, si possible. On finissait par prêter plus d'attention aux nuances d'un disque à l'autre, en dépit de la réelle singularité du musicien. Le parti pris de discrétion, confinant à la transparence, laissait dès l'abord voir un style : un pas oscillant sur des vieux chemins balisés (folk, blues...), réglant sa boussole sur une cartographie rêvée (Mississippi, Mali, Highlands...).

 

Plusieurs voyages après, ce style a son plus parfait manifeste avec Between dogs and wolves. Cet entre-deux est au plus près d'un entre-soi. L'introspection domine, le murmure insiste. La patine simplement donnée par la voix douce et quelques instruments d'appoint à cordes ou claviers (presque tous joués par Piers Faccini lui-même) rend suave la haine ou rêche l'amour. « J'étais une peau pour tes épines », chante-t-il à sa Black Rose.

Un fluide court d'une pièce à l'autre, un fil rouge, un nerf pour l'auditeur, et cet album de recueillement devient le plus ouvert de tous, celui qui pousse au partage. Un air en italien (Il Cammino), un autre en français viennent avec un naturel imprévu. Placé au milieu, Reste la marée cristallise, dans une langue apprise et domptée, la puissance diabolique de cette musique aux ailes duveteuses : elle se révèle et se voile en un mouvement perpétuellement contradictoire, plage de galets lavée par la marée sous un ciel cruel et magnanime. — François Gorin

http://www.telerama.fr/musiques/between-dogs-and-wolves,102582.php

Beating Drum/Because Music

Mixage : Patrick Jauneaud / Piers Faccini
Mastering : François Fanelli - Sonics Mastering

 

 

derniers albums masterisés

Horsedreamer - Un duo de princes vagabonds

Horsedreamer - Un duo de princes vagabonds

publié le 12 juin 2017
Pochette de l'album Los Kaminos de l'ensemble Henri Agnel

Ensemble Henri Agnel - Los Kaminos

publié le 4 avril 2016
Pochette de l'album de Dawn Landes et Piers Faccini - Desert Songs

Dawn Landes & Piers Faccini, nouvel EP sortie le 16 janvier

publié le 11 janvier 2016
Couverture de l'album de F.L.A.R.E.S. - Boreal Wood

Boreal Wood F.L.A.R.E.S

publié le 15 décembre 2015

Copyright © Sonics Mastering tous droits réservés  -o-  Propulsé par Proximity Agence Web